Fort d’une superficie de 2500 m2, de forme homogène, d’une façade de 65m linéaires sur le cours du Parc, ce terrain se trouve libéré et promis à une promotion immobilière à court terme. Le décès de son propriétaire a enclenché cette procédure.
La maison sise sur la parcelle est donc vouée à la démolition, à caractère « genre normand » , elle n’est pas protégée.
Ce terrain, très arboré, possède un accès piétons sur le cours du Parc et un accès voitures sur la rue Ernest Bailly.
L’ensemble a été vendu récemment à un promoteur local.

Notre association, et le voisinage,  sont vigilants et ont saisi par anticipation les services tant de Dijon Métropole que la DRAC sur cette évolution, en relation directe avec le nouveau PLU, le PLUiHD en cours de contractualisation, dans lequel les Allées du Parc feraient l’objet d’une Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine, AVAP).

Pour satisfaire votre curiosité sur ce lieu, n’hésitez pas à consulter le livre « les Allées du Parc à Dijon » de Thérèse et Daniel Dubuisson, page 253, édition 2014.go-down-510 décembre 2018 : à ce jour, tant les riverains les plus concernés que notre association ont acquis la certitude que ce projet est porté par la mairie et le promoteur bien évidement. Ses dimensions sont inquiétantes, 77 logements, hauteur près de 19 mètres.
Les conséquences sont en cours d’analyse, harmonisation architecturale, circulation, stationnement, espaces verts…
Les riverains s’organisent pour étudier les voies de recours à l’égard de ce projet.
Ces actions seront conduites avant le 8 janvier, date limite pour être recevables.

A suivre…

Décembre 2018, cours du Parc…Photo angle Cours du Parc

Projet…Projet Davoine photo Parc1

Cours du Parc, façade actuelle très arborée…maison Davoine (2)

Façade actuelle rue Ernest Bailly, accès voitures…maison Davoine 13 11 2018Projet…Projet Davoine photo E. Bailly1