top of page

Parc de la Colombière, mise en valeur de la Voie Romaine

De longue date, les vestiges de la Voie Romaine, dite Voie Agrippa, était en mauvais état d’entretien et un peu oubliée…

Aussi, par mail du 8/05/2016, les Amis des Allées ont proposé à la Ville une action de bénévolat, bien entendu coordonnée par les services techniques, afin de nettoyer ses deux tronçons historiques, par la suppression tant des feuilles mortes, que humus et mousses ayant rempli depuis plusieurs années “pavages en hérisson et ornières de roulage”.

20 mai 2016: L’adjoint délégué à l’environnement nous propose un rendez-vous sur place, fin juin. Voie romaine, et le Parc en général, seront donc à l’ordre du jour de cette visite technique.

23 juin 2016: l’Élu en charge de l’Environnement, les Services des Espaces Verts et de la Démocratie Locale, et deux représentants de l’association se rendirent sur les lieux, afin d’envisager ensemble cette action. Le but est de maintenir en état et valoriser un “morceau de patrimoine » tout en élargissant notre action à l’ensemble du Parc, à protéger et valoriser lui aussi dans son intégralité. Les deux tronçons ont été nettoyés par les services de la ville avant notre venue, ce qui permet de retrouver visuellement, mais provisoirement, les passages marqués dans les pavages posés en hérisson. A noter que notre démarche est totalement validée par l’Élu en charge de ce domaine. Cependant nous touchons à un élément protégé sur un site classé, donc l’avis de l’Architecte des Bâtiments de France est requis pour toute intervention sur cet élément.

05 septembre 2016: deuxième réunion sur site, afin d’intégrer dans la réflexion l’expertise de M. le Conservateur en Chef du Patrimoine au Service régional de l’Archéologie, présent à nos côtés. A noter quelques éléments historiques : – fouilles de mise à l’air de ces éléments réalisées en 1955 par M. G. Gremaud, – nouveau nettoyage complet en 1987, – clôture mise en œuvre en 1988, pour partie déstabilisée, – cette voie romaine est parfaitement identifiée, et cartographiée, en amont et en aval de ce point par ce qu’appellent les historiens “le bourrelet” (où une butte de terre cachant cette voie), – ce qui reste à ce jour n’est pas la voie romaine mais les fondations de celle-ci ! Les couches supérieures ou “bandes de roulement” de l’époque ont disparu… A la fin de l’Empire romain, ces voies n’ont plus été entretenues mais néanmoins utilisées, usées et creusées par les passages répétés, d’où ces ornières latérales issues de l’usure et non pas crées pour le guidage. En résumé de cette 2 ème réunion , nous projetons un plan d’action en plusieurs points à finaliser avec la Ville et M. le Conservateur en Chef du Patrimoine au Service régional de l’Archéologie, sur l’automne (suppression des mousses déposées par le temps sur ces “hérissons”, intervention en commission de quartier de novembre 2016, bénévolat à organiser par appel à volontaires, dépôt en janvier 2017 d’un dossier dans le cadre des budgets participatifs pour la remise à niveau de l’espace global du meilleur tronçon encore exploitable, repositionnement correct de la clôture actuelle en conservant les plots en place, la suppression de la terre entre les pierres verticales, la mise en place par un service spécialisé d’un mortier adapté à la place de la terre, et enfin la création de panneaux pédagogiques). Ce projet est soutenu par la Ville et par M. le Conservateur en Chef du Patrimoine au Service régional de l’Archéologie, tous deux totalement favorables à la mise en valeur du Parc de la Colombière !

24 novembre 2016 : l’action est confirmée en commission de quartier par notre présentation commune avec M. l’Adjoint à l’Environnement et M. le Conservateur en Chef du Patrimoine au Service régional de l’Archéologie.

25 mars 2017 : action ! Quelques truelles et autres outils de nettoyage dans les mains de 30 Bénévoles… encouragés par 2 Elu-e-s et la journaliste du quotidien local (galerie photos dès le samedi soir et article détaillé le lundi 27/03). Une heure plus tard cette section de la Voie Agrippa réapparut. Merci à toute l’Équipe présente ce samedi. 29/03/2017 : attribution du budget destiné à la suite de l’opération (maintien en place des hérissons, rénovation des potelets et chaines, mise à niveau du panneau pédagogique).

5 décembre 2017 : la commission de quartier de ce jour apporte de nouveaux éléments venant modifier le projet. En effet, un rendez-vous technique sur site a eu lieu avec M. le Conservateur en chef du patrimoine (Service Régional de l’archéologie de la Direction régionale des affaires culturelles de Bourgogne-Franche Comté – DRAC), un représentant du service des Espaces Verts de la Ville de Dijon et un représentant du service Démocratie Locale. Après analyse de l’état des vestiges, il s’avère que consolider le hérisson avec un mortier ne sera finalement pas possible : il faudrait creuser et cela risquerait de déchausser les pierres. Plusieurs solutions sont envisagées avec pour objectif… laisser un témoignage concret du passé aux générations futures.

10 janvier 2018 : la réunion tenue avec les services de la ville et M. le Conservateur en chef du patrimoine (Service Régional de l’archéologie de la Direction régionale des affaires culturelles de Bourgogne-Franche Comté – DRAC), confirme la réalisation de ce projet, avec patience et détermination, notre façon de faire… Le printemps 2018 apportera les informations techniques et financières  utiles pour l’aboutissement de ce projet.

27 mars 2018: en commission de quartier nous obtenons 3000€ pour compléter le budget 2017 (5000€) . Ainsi la totalité du projet pourra être menée à son terme, sur l’année 2018. A savoir, re-sceller les potelets, peindre ceux-ci et les chaines de pourtour, création d’une surface de reconstitution du hérisson de la voie romaine (1 mètre au carré) et création d’un panneau pédagogique, tel que cela a été réalisé pour le cadran solaire.

23 avril 2018 : réunion positive en mairie  permettant d’aboutir définitivement sur ce projet. Tous les devis destinés aux travaux sont connus mais les membres présents ont demandé une mise en concurrence pour une saine gestion des deniers publics avant un choix final, rapide. ==> Objectif appuyé par le représentant de la mairie (Élu) : travaux en juin, voire au plus tard 09/2018, et en tout étant de cause, avant octobre obligatoirement !

27 juin 2018 : la commission de quartier confirme l’attribution de 3000€ pour poursuivre et terminer la mise en valeur de cet élément de patrimoine. La coordination par le service de la Ville en charge du suivi de ces dossiers est très opérationnelle. Elle permettra d’aboutir à un atelier participatif le samedi 29 septembre pour clôturer cette « aventure » par la pose des pierres pour la création de la reconstitution du hérisson de la Voie Romaine.

09 novembre 2018 : deuxième atelier organisé le 29 septembre, quelques finitions de terrassement réalisées par le Service des espaces Verts…  ainsi ce chantier est clos après deux ans de travail et de persévérance pour le mener à son terme. Les photos liées à cet article aident nos lecteurs à comprendre cette mise en valeur. Le mieux… se rendre sur place en allant profiter pleinement du Parc de la Colombière ! La satisfaction  de M. l’Adjoint au maire est une très bonne conclusion :

« Maintenant, l’Histoire continue, nous aurons sans doute contribué à diffuser un peu de connaissance à nos concitoyens grâce à ce beau projet aujourd’hui arrivé à son terme ».

Au final…




Voie romaine le 23 10 2018 reduite (10)

29 septembre 2018, au travail…





25 mars 2017… Action !

Voie Romaine 25 03 2017 reduite(5)
Voie Romaine 25 03 2017 reduite(53)

Avant, et ce fut bien pire…

Voie Agrippa reduite(3)

 

Comentários


bottom of page