top of page

Visite annuelle, L’Héritier-Guyot à Dijon

Mardi 6 novembre 2018… M. Jean-Dominique Caseau, Directeur Général du liquoriste dijonnais L’Héritier-Guyot, nous accueillit sur son site de production. Nous étions 40 adhérents attentifs à ses commentaires passionnants, curieux de découvrir ce site, et heureux au final de profiter d’une dégustation fort agréable. Visite prévue pour 1h30… mais 2h30 furent nécessaires pour appréhender toutes les spécificités de cette grande entreprise dijonnaise. Un avis unanime de satisfaction se dégagea de cette expérience dont vous retrouverez quelques points captés au cours de cette belle après-midi, cf. ci-après avec photos.

Grand merci à notre Hôte pour cette enrichissante visite !

 

1845, date de création de l’entreprise qui devient très vite L’Héritier-Guyot suite au mariage de M. L’Héritier et Melle Guyot. Après avoir fait évoluer, voire élaboré, le processus de fabrication de la crème de cassis à partir d’une recette mise au point par un pharmacien dijonnais, l’entreprise s’installa dans notre quartier, cours du Parc de l’époque, et rue de Longvic (actuel Consortium). Pour plus de détails sur cette implantation locale, se référer au livre de Thérèse et Daniel Dubuisson, Les Allées du Parc à Dijon,  édition 2014, pages 80-82. Pour mémoire, à la fin du 19ème siècle, 40 liquoristes étaient en activité sur Dijon et sa région, à ce jour 4 produisent le cassis de Dijon sur la base d’une Indication Géographique Protégée. 1952, puis 1978 marquent des étapes fondamentales dans l’évolution de l’entreprise avec en particulier, en juin 1978, la mise en œuvre de la nouvelle unité de production sur le site actuel. Celle-ci verra de forts investissements pour la plupart autofinancés, venir améliorer sans cesse cet outil, qui aujourd’hui produit 17 millions de bouteilles par an, sur trois domaines : les crèmes de fruits, les liqueurs et les spiritueux. Bien sûr, l’exportation apporte des débouchés importants, en particulier sur le marché européen où L’Héritier-Guyot est très implanté. Actuellement, 50 personnes contribuent, sur le site,  à cette production et à sa gestion, sachant que la crème de cassis représente la moitié de la production, mais, n’oublions pas, oh surprise, qu’une part importante du Pastis de Marseille est produite ici ! Diversification de la production pour une pérennisation de cet outil, sans cesse en évolution. Anecdote… la grenouille, emblème marketing de l’entreprise est issue d’une vive réplique à la publicité de Vittel en 1952 qui proposa de boire du cassis à l’eau, d’où la réponse de laisser l’eau pure aux grenouilles ! Cf. photo.

 

Extraits de la visite…










コメント


bottom of page